KURUTZONDO
KURUTZIAGA
IGURIA
KURUTZEBARRI
SAN JUAN
SANTA ANA
SANTA ANA
TXANBERI
SANTA ELENA
GANONDO
KURUTZONDO
KURUTZIAGA
IGURIA
KURUTZEBARRI
SAN JUAN
SANTA ANA
SANTA ANA
TXANBERI
SANTA ELENA
GANONDO

LA ROUTE DES CROIX

Les croix d´Elorrio

À Elorrio, neuf croix datant du XVIe siècle sont conservés. Elles reflètent différentes étapes du style Renaissance, excepté celle-ci de Kurutziaga de style gothique tardif.

Quelques-unes, comme ceux de Kurutzebarri, Kurutzondo, Ganondo et Txanberi, se trouvent sur les chemins qui quittent la ville et marquent la limite de l'environnement rural, tandis que ceux de Santa Ana, Kurutziaga et San Juan, placées à l'origine dans les faubourgs, font désormais partie du centre-ville.

Ces bornes urbaines ont pu occasionnellement servir de référence pour établir un cordon sanitaire en cas d'épidémie. Mais elles ont surtout été le support d'images de dévotion pieuses, auxquelles les voyageurs s'en remettaient en quittant la protection de l'enceinte fortifiée.

Un patrimoine retrouvé

Dès le XVIIIe, les documents attestent de l'état de conservation précaire des croix exposées, de par leur nature, aux intempéries. Quelques descriptions considérèrent même comme perdue la croix du calvaire de Kurutzebarri, qui a été partiellement remise en état lors d'une intervention menée en 1957. Des mesures ont été prises pour tous les croix en 1983 et 1984. Elles ont finalement fait l'objet d'une nouvelle restauration entre 2009 et 2016 afin de procéder à leur consolidation, nettoyage et conservation.

Un ensemble unique

La série des croix d'Elorrio est la plus importante conservée au Pays Basque. Elle représente dix pour cent de l'ensemble des croix répertoriées dans cette communauté autonome. Et bien qu'elles ne soient pas aussi monumentales que les calvaires bretons, ni aussi nombreuses que les célèbres croix galiciens, elles surpassent la plupart d'entre eux en ancienneté. Ceux de Kurutziaga, Santa Ana ou Iguria sont également d'une qualité extraordinaire et grâce à l'unité de la série, elles forment un ensemble exceptionnel qui nous permet d'effectuer un parcours intéressant pour connaître l'évolution de la sculpture au XVIe siècle.

Croix de

Kurutziaga

Croix de

Santa Ana

Croix de

Kurutzebarri

Croix de 

Ganando

Croix de

Santa Elena

Croix de

Iguria

Croix de

San Juan

Croix de

Txanberi

Croix de

Kurutzondo

TÉLÉGHARGER

CARTE

 

CROIX DE KURUTZIAGA

 

Située dans le faubourg de Suso, cette croix repose sur un fût orné de vignes habitées par des oiseaux et des monstres, symbole de la lutte entre le bien et le mal. Elle date de 1522 selon l'inscription de la base du chapiteau (Esta obra ma[n]do hazer Ju[a]n[e]s de Elgueta que sancta gl[or]ia aya. Hizo el año de milldXXll [Juanes de Elgueta fit faire cette œuvre que Dieu l'accueille en sa sainte gloire. L'an milldXXII]). Au-dessus de cette dernière, plusieurs saints intercesseurs prennent place dans des niches : saint Pierre, saint André, saint Jean-Baptiste, sainte Marina, sainte Catherine d'Alexandrie et saint Jacques le Majeur.

Sur une face de la croix, nous observons un Christ crucifié, agonisant, coiffé d'une grosse couronne d'épines et vêtu d'un pagne court. Au dos, la Vierge Marie porte l'Enfant sur sa hanche et lui caresse le pied avec tendresse.

CROIX DE SANTA ANA

 

Située face au couvent du même nom, cette croix possède un fût cannelé, plusieurs fois rénové et un splendide chapiteau circulaire sur lequel sont représentés les quatre évangélistes (saint Luc, saint Jean, saint Matthieu et saint Marc) accompagnés par les pères de l'Église latine (saint Jérôme, saint Grégoire le Grand, saint Augustin et saint Ambroise).

L'inscription qui figure sous le chapiteau est incomplète

(…obra hizo Juan Miguel de Ossa, año de… [...Juan Miguel de Ossa fit cette œuvre, l'an...]), nous en ignorons donc la date, même si l'expression et le dynamisme des sculptures la situent vers 1550.

Le Christ crucifié présente une morphologie plus robuste et moins rigide que celui de Kurutziaga, tandis qu'au revers, une statue de la Vierge Marie empreinte de dramatisme soutient le corps de Jésus.

CROIX DE KURUTZEBARRI

 

Elle se trouve près de la route qui mène jusqu'à l'église de San Agustín. La croix est très endommagée: les têtes et une partie des membres du Christ crucifié et de la pietà ont disparu, mais un bel angelot est conservé à la base.

Son style se rapproche de celui de Santa Ana, bien que le fût soit monumental, orné d'étoffes suspendues, niches à coquille et têtes d'angelots ailés, éléments propres à la première étape de la Renaissance, vers 1550.

CROIX DE GANONDO

 

Cette croix simple au fût lisse se dresse près du chemin qui mène à l’ermitage d'Argiñeta. La représentation du Christ est une réplique de l'originale réalisée lors d'une restauration en 1984. Le Christ est déhanché vers la gauche, côté sur lequel le pagne de pureté est attaché dans un nœud volumineux. Il repose sur un chapiteau dont les quatre faces sont ornées de magnifiques têtes d'angelots joufflus aux courtes ailes, thème récurrent de la première étape de la Renaissance. Il peut dater de 1540-1560.

 

CROIX DE SANTA ELENA

Derrière le cimetière, nous trouvons la croix de Santa Elena. Sa colonne est couronnée par un chapiteau orné du tétramorphe, représentations allégoriques des quatre évangélistes: l'aigle pour saint Jean, l'ange pour saint Matthieu, le taureau pour saint Luc et le lion pour saint Marc, et de banderoles où figuraient probablement leurs noms. Le dynamisme de l'ange est remarquable.

La posture du Christ crucifié rappelle celui de Santa Ana, mais le pagne noué se rapproche de celui de Ganondo. Cette œuvre a dû être réalisée vers 1560

CROIX DE IGURIA

 

Elle est située près de la bretelle de la rocade qui mène au col de Kanpazar. De volumineuses volutes sont adossées aux bras de la croix qui repose sur un chapiteau hexagonal où prennent place les représentations des quatre évangélistes portant livres, plumes ou phylactères ainsi que la représentation de saint Paul avec une grande épée et celle de saint Pierre, très endommagée, semblant tenir une grande clé.

Le Christ crucifié est une statue à la morphologie robuste, vêtue d'un pagne au drapé souple et à l'expression abattue contrastant avec la silhouette vigoureuse de Jésus soutenue affectueusement par la Vierge au dos de la croix. Il peut dater de 1550-1560.

CROIX DE SAN JUAN

 

Cette croix a été érigée dans le faubourg de San Juan ou Saldosin. Elle possède un fût lisse couronné par un sobre chapiteau toscan.

La morphologie robuste du Christ crucifié, la torsion de ses épaules, la taille démesurée de ses mains ou la grosseur du pagne de pureté sont des caractéristiques propres au mouvement romaniste, deuxième étape de la Renaissance. Les statues du revers correspondent au même style : une Vierge aux courtes proportions et un robuste enfant Jésus aux cheveux frisés. L'ensemble peut dater de 1560-1570

CROIX DE TXANBERI

 

Nous pouvons la contempler à gauche de la route qui mène à Elgeta. Une grande partie de son chapiteau cubique, similaire à celui de Kurutzondo, avait déjà disparu au début du XXe siècle. Au revers, la statue de la Vierge à l'Enfant est également très endommagée. Comme dans d'autres croix, le Christ crucifié avance le genou droit et incline la tête du même côté, son visage exprimant une grande fatigue. Le pagne est magnifiquement noué sur la hanche gauche. Il peut dater de 1570.

CROIX DE KURUTZONDO

 

Elle se trouve près de la sortie de la ville en direction de Berriz et elle est la seul, à l'heure actuelle, à être couronnée par une croix dépourvue de statues. La simplicité du fût fait place à un beau chapiteau ionique orné de volutes en spirales et rouleaux en balustre respectifs, recouverts de feuilles d'acanthe. Contrastant avec le chapiteau, les bas-reliefs grossiers du nœud cubique représentent les évangélistes assis à leurs pupitres et accompagnés de leurs représentations allégoriques. Elle a dû être réalisée autour de 1570.

Textes. Jesús Muñiz Petralanda

Photos: Santi Yaniz Aramendia

Mapa Elorrio

Il existe d'autres circuits à thèmes    

Vous pouvez également télécharger la carte

indiquant tous les sites intéressants

et créer votre propre parcours    

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram

Calle Berrio-Otxoa, 15 

48320 Elorrio (Bizkaia) 

Contactez-nous

OFFICE DE TOURISME

Suivez-nous sur

TEL.: 946 820 164   

Courriel: info@elorrioturismo.eus  

Pour en savoir plus cliquez ici

Elorrio,

là oú le temps

s´arrête.