Aventures de S. V. de Berrio-Otxoa

Ce circuit vous fera voyager dans les pas de l'une des personnalités les plus populaires d'Elorrio. Vous arriverez aux Philippines et au Vietnam en faisant six haltes pleines d'émotion.

Bon voyage autour du monde !

Maison oú

il est né.

Palacio Arriola

Maison oú 

il a vécu

Basilique la Purísima Concepción

Couvent de

Santa Ana

Musée 

Berrio Otxoa

Le fronton

TÉLÉCHARGER CARTE

Oficina de turismo Elorrio
 

Maison où il est né - Palais Arriola

Rue Berrio-Otxoa

San Valentín de Berrio-Otxoa est né le 14 février 1827 dans le palais qui abrite aujourd'hui l'office de tourisme. Il fut baptisé dans l'église paroissiale sous le nom de Valentín Faustino de Berrio-Otxoa y Aristi.

 

Juan Otxoa de Arriola fit construire ce palais baroque au début du XVIIe siècle. Le blason en pierre de cette famille est situé au-dessus d'un beau balcon dont la balustrade en fer forgé est digne d'intérêt.

La maison arbore une inscription au-dessus du balcon du premier étage : «  Valentín de Berriochoa nació en esta casa el 14 de febrero de 1827 » (« Valentín de Berriochoa est né dans cette maison le 14 février 1827 »). Cette construction se caractérise par ses lignes austères et sa qualité d'exécution.

Profitez-en pour entrer dans l'office de tourisme et demander tous les renseignements qui pourraient vous être utiles.

 

Maison où il a vécu

Rue Berrio-Otxoa

Berrio-Otxoa a vécu dans cette maison avec ses parents Juan Isidro de Berrio-Otxoa (1801, Elorrio) et María Mónica Arizti (1797, Antzuola, Gipuzkoa). Sa famille était humble et vivait des revenus de la menuiserie.  

 

 

À l'âge de 18 ans, il entra au séminaire de Logroño mais dut interrompre ses études pour revenir à Elorrio et contribuer à l'économie familiale. Grâce à l'aide de ses amis, il put retourner au séminaire et fut ordonné prêtre en 1851. Il fut ensuite destiné aux missions d'Asie : d'abord aux Philippines puis au Vietnam.

À cette époque-là, le roi Tu-Duc poursuivait de façon sanguinaire les missionnaires, qui devaient vivre cachés dans des grottes et des huttes. Le roi considérait qu'ils agissaient en connivence avec les gouvernements européens pour occuper et coloniser son royaume.

Découvrez-en plus sur la biographie de S. V. de Berrio-Otxoa en cliquant ici.

 

Basilique la Purísima Concepción

Sur la place d'Elorrio.

La basilique d'Elorrio est la plus remarquable de la Biscaye tant par ses dimensions que par sa qualité d'exécution et son impressionnant mobilier intérieur. Les travaux de construction de ce bijou architectural de 29 mètres de haut et de style gothique tardif commencèrent en 1464 et durèrent 200 ans. Son magnifique clocher est une réplique de la Giralda de Séville. Il fut construit grâce aux donations des paroissiens d'Elorrio. Mais il est temps de poursuivre notre voyage...

 

L'autel mausolée

 

Prenez le temps d'examiner tous les détails de cet autel érigé en 1906 à l'occasion de la béatification de Berrio-Otxoa, le personnage principal de cette histoire. Comme vous pouvez l'observer, cet autel se distingue du reste du mobilier de la basilique. Il est plus moderne et d'inspiration orientale. Une mosaïque représente la scène du martyre du missionnaire. Enfermé dans une petite cage individuelle, il ne pouvait que rester accroupi. Il fut assassiné avec d'autres missionnaires au Vietnam car il refusait de renoncer à la foi chrétienne.

 

Le 7 juin 1886, sa dépouille fut reçue à Barcelone en présence de nombreux biscayens dont Sabino de Arana, fondateur du nationalisme basque, qui fit faire cette inscription : « Berrio Otxoa Barzelona'ko Euzkaldunak. 1886'garren urtean Bagillan » (« Berrio-Otxoa. Les basques de Barcelone. En juillet de l'année 1886 »). Une fête où toute la Biscaye était représentée fut organisée pour recevoir ses restes à Elorrio. Aujourd'hui, ils sont conservés dans l'urne centrale de cet autel.

Si vous faites le tour de l'église, vous pourrez découvrir un monolithe.

Il a été réalisé en bronze par José Luis Valenciaga, 

d'après les dessins de Matilde Roca de Togores.

 

Il a été installé en 1988, après les travaux d'aménagement du terrain situé à l'arrière de l'église, en commémoration de la canonisation de Berrio-Otxoa.

En savoir plus sur la BASILIQUE LA PURÍSIMA CONCEPCIÓN

Lettres à sa mère

Loin de chez lui et de ses proches, il écrivit fréquemment en basque à sa mère. Ces documents écrits en basque et datant de l'année 1840 témoignent des particularités linguistiques du basque parlé à Elorrio à l'époque. L'une des lettres est encadrée et accrochée à côté du retable.

 

Son sens de l'humour très personnel se perçoit au travers des mots adressés à sa mère notamment lorsqu'il dit habiter dans un « magnifique palais » au toit de paille, murs en terre et portes en roseau.

 

Couvent de Santa Ana

4, rue Elizburu

À l'âge de dix ans, Berrio-Otxoa devint enfant de chœur au couvent des sœurs de Santa Ana et servit la messe pendant cinq ans.

 

Construit en 1699, l'ensemble était composé à l'origine d'une église, un couvent, des salles de grammaire et de latin (où aurait étudié Berrio-Otxoa) et un presbytère. Aujourd'hui, le musée Berrio-Otxoa occupe le rez-de-chaussée de ce dernier.

 

Actuellement le couvent est habité par des sœurs dominicaines cloîtrées, expertes en pâtisserie. Ne manquez pas l'occasion de goûter leurs biscuits appelés mostachones. Si vous appuyez sur la sonnette accrochée au plafond, elles vous accueilleront avec un « Ave María Purísima » (« Je vous salue Marie ») auquel vous devrez répondre « Sin pecado concebida » (« Conçue sans péché »).

Elles seront ravies que vous emportiez l'un de leurs délices artisanaux. Elles font toutes sortes de gâteaux en plus des mostachones, et adoucissent notre quotidien depuis plus de 30 ans.

Remarquez la sculpture placée devant le couvent, elle représente San Valentín de Berrio-Otxoa. Elle a été réalisée en 1991 par Alberto Foraster, en commémoration de la canonisation de Berrio-Otxoa en 1988.

Si vous souhaitez plus d'informations sur les pâtisseries artisanales des sœurs de Santa Ana, cliquez ici.

 

Musée Berrio-Otxoa

4, rue Elizburu

Le musée consacré à Berrio-Otxoa occupe l'une des dépendances du couvent. Il présente une collection singulière d'objets et de documents en lien avec sa vie.

 

Les locaux actuels ont été inaugurés en 2003. Vous pourrez y découvrir les premières années du saint à Elorrio avec sa famille et pendant ses études au séminaire de Logroño, puis son départ aux Philippines et son activité missionnaire au Tonkin (Vietnam) jusqu'à son martyre en 1862 et le retour de ses reliques en Biscaye.

 

La visite se termine avec des panneaux expliquant la béatification et la canonisation du saint.

Le parcours est illustré par des documents, des photographies, des cartes, des manuscrits autographes, des peintures, des pièces d'orfèvrerie et de textile ainsi que divers objets liés directement à la vie et à l'œuvre de San Valentín de Berrio-Otxoa, l'un des deux patrons de la Biscaye.

Adresse: Elizburu, 4 - 48230. ELORRIO

Téléphone : 946 82 04 55 / 629 65 34 18

Courriel : info@museoberrio-otxoa.com

Web : www.museoberrio-otxoa.com

 

Horaire

Mardi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche : 11 h-13 h / 16 h-18 h

Visites guidées : réservation par téléphone obligatoire.

ENTRÉE GRATUITE

 

Le Fronton

Rue Arriola

Le sport favori de San Valentín de Berrio-Otxoa était la pelote basque, plus concrètement la pelote à main nue ou eskupilota.

 

Il joua dès son enfance sur l'ancien fronton d'Elorrio, aujourd'hui remplacé par trois magnifiques arches qui ne font pas partie des anciens remparts, même si on pourrait le croire.

Le nouveau fronton a été construit en 1933. La passion pour ce sport était telle que Hilario Azkarate, Felipe Lejarazu et José Antonio Álvarez, nés à cette époque et ayant vécu dans la rue Errekakalea ont été tous les trois champions dans différentes ligues et catégories.

Mapa Elorrio

Il existe d'autres circuits à thèmes    

Vous pouvez également télécharger la carte

indiquant tous les sites intéressants

et créer votre propre parcours

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

Calle Berrio-Otxoa, 15 

48320 Elorrio (Bizkaia) 

Contactez-nous

OFFICE DE TOURISME

Suivez-nous sur

TEL.: 946 820 164   

Courriel: info@elorrioturismo.eus  

Pour en savoir plus cliquez ici

Elorrio,

là oú le temps

s´arrête.